Evy Casa Vacanze - la casa immersa nel verde per le tue vacanze a Sanremo, in Liguria e sulla Costa Azzurra

Forte di Santa Tecla


La forteresse de Santa Tecla  

La forteresse de Santa Tecla, qui se situe à côté de l'ancien port de Sanremo, fut utilisée jusqu'à encore récemment comme maison d'arrêt. Avec son entrée ombragée, entourée par un jardin de pins maritimes, la forteresse est un exemple intéressant de fortification militaire du 18e siècle en Ligurie. Elle tient son nom actuel d'une relique de Sainte Tecla trouvée à l'endroit où fut posée la premiére pierre de l'édifice. Jusque là son nom était forteresse Saint Georges. Sa construction fut décidée par la République de Gênes, qui depuis des siècles handicapait la marine et le commerce de Sanremo. Ceci fut la conséquence d'un soulèvement de la population de Sanremo, qui après la guerre de succession d'Autriche avait réclamé une annexion au royaume de Sardaigne. La République de Gênes régnait avec violence et décida de l'érection de cette forteresse - pas pour protéger la ville et le port mais pour avorter à l'aide de l'artillerie, toute tentative de rebellion de la part de la population. Après deux tentatives infructueuses, le projet de l'ingénieur militaire Giacomo de Sicre - dont le coût total s'élevait à 70 000 lires gênoises - fut enfin accepté en 1753 et la première pierre fut posée le 6 juillet 1754, sans que la population ne participe à cet événement; la construction de la forteresse ayant entrainé la destruction de nombreuses habitations. La forteresse fut érigée selon un plan triangulaire avec un talus de protection du côté de la mer et une pointe en direction de la ville, formée elle-même de deux demi-talus, séparés par un mur. Y était entreposée une très grande quantité d'armes destinées à menacer la ville. A l'intérieur, au rez-de-chaussée, au milieu de la cour, se trouvait une chapelle. En outre, on y trouvait les entrepôts d'armes, les citernes et les salons des commandants. Au premier étage était situé le logement des soldats et des attachés militaires ainsi que la poudrière, dans l'ancienne tour datant du 16e siècle et qui fut intégrée au reste de l'édifice. Au deuxième étage, se trouvait le logement des canoniers, des artilleurs, des commandants et des fantassins ainsi qu'un entrepôt supplémentaire. La forteresse fut érigée en l'espace de onze mois seulement si bien que les travaux y furent achevés le 12 mars 1756. En 1796, Sanremo se rendit sans combattre et fut occupée par les troupes d'invasions napoléoniennes, la population se sentit ainsi libérée de cent ans de joug gênois. Elle fêta cette libération et abattu un morceau de la butte, qui avait empêché jusque là un accès confortable à la digue. Avec la Restauration, la Ligurie devint en 1815 une part du royaume de Sardaigne et la forteresse devint une caserne de l'infanterie savoyarde. Plus tard, en 1835, elle devint la caserne des Bersagliers. De 1864 à 1997 elle fut utilisée, sauf à deux reprises, comme établissement pénitentiaire : entre 1915 et 1918, elle fut ainsi une base d'hydravions et fut utilisée pendant l'occupation allemande comme un dépôt de munitions. Lorsque la prison fut déplacée, la forteresse fut placée sous l'autorité de conservation des monuments historiques de Ligurie et récemment achetée par la ville. Elle est actuellement en cours de restauration, afin de devenir dans le futur un musée et un lieu d'exposition.

 EnglishItalianFrenchDeutsch

Posizione Casa vacanze

Italia>Liguria > Sanremo > mare

Indirizzo

Strada Franco Alfano, Sanremo - Tel: 3495553174

Sanremo e dintorni